Baie Sainte-Marie (Clare)
– Une bulle de France en Acadie originaire

D’entrée de jeu il importe de savoir que les paysages de la “Côte française” tout au long de la baie Sainte-Marie sont inoubliables. C’est en 1604 lors d’une expédition de Pierre Dugua de Mons, accompagné de Samuel de Champlain qui y participe en tant que géographe et cartographe, qu’elle prend son nom. Les Mi’kmaqs l’appelaient … Voir la suite

Comté d’Antigonish
– Avec l’aide du Roi de la morue

Après la fondation de l’Isle Royale (aujourd’hui l’île du Cap-Breton), Antoine Gaulin (né à l’île d’Orléans et prêtre du Séminaire des Missions étrangères à Québec) rassembla en 1716 (selon les Mi’kmaqs) un grand nombre d’Amérindiens de la péninsule acadienne autour de sa grande mission d’Antigonish. Celle-ci se trouvait à l’intérieur du territoire britannique (l’Acadie anglaise) … Voir la suite

Comté de Cumberland
– Les Champs-Élysées de Minudie

Minudie est une petite communauté rurale située dans l’estuaire de la rivière Hébert, nommée d’après Louis Hébert, un des premiers Acadiens et le co-fondateur de Port-Royal, qui a navigué sur la rivière. Dans l’histoire orale des lieux on raconte que les membres de la Première Nation Mi’kmaq auraient invité les gens de Port-Royal à venir … Voir la suite

Chezzetcook (Halifax)
– Une ironie du sort plaisante à connaître

L’anse de Chezzetcook, son île Labrecque et sa plage Grand Désert, ainsi que son lac Petit et ses rues Bellefontaine, Bonin, Murphy et Petitpas, sont situés à environ 30 kilomètres à l’est du centre-ville d’Halifax. Aujourd’hui, Chezzetcook est partie intégrante de la Municipalité régionale d’Halifax (communément appelée Halifax). Nous savons que les pêcheurs français, basques … Voir la suite

Windsor
– De Pisiguit au cimetière des pauvres à Philadelphie

Pisiguit (aujourd’hui Windsor) tire son nom du mot “Pesegitk” des Mi’kmaqs qui veut dire “Là où la marée montante bifurque” en référence à la jonction des rivières Avon (anciennement Pisiguit) et Sainte-Croix dans le bassin des Mines. Les premiers colons furent de jeunes Acadiens de Port-Royal venus vers 1684, suivis par des Anglais en 1749 … Voir la suite

Pubnico (Pobomcoup)
– Une revanche à la déportation

D’emblée il importe de savoir que le paysage marin de Pubnico dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse est d’une beauté splendide. Vers 1650 le gouverneur d’Acadie, Charles de Saint-Étienne de la Tour, invite Philippe Mius d’Entremont, dont la généalogie ascendante est un casse-tête, à devenir commandant des troupes du roi. Trois ans plus tard le … Voir la suite

Truro
– La déportation des habitants de Cobéguit reste un secret d’histoire

Cobéguit est l’interprétation française donnée au mot Mi’kmaq “Wecobeguit” qui signifie “la baie qui va loin”, en référence au phénomène impressionnant du marnage qui est le dénivelé entre les niveaux successifs d’une marée haute et d’une marée basse. Plus le dénivelé est élevé, plus loin va le plan d’eau. Longtemps avant l’arrivée des Européens sur … Voir la suite

Grand-Pré
– Un monument à la ténacité exceptionnelle d’un peuple

Voir l’article En 1665 à Port-Royal Pierre Melanson dit La Verdure, tailleur de pierres, épouse à l’âge de 27 ans Marguerite-Anne Mius d’Entremont âgée de 15 ans. Entre 1666 et 1679, six enfants naissent de leur union, soit Philippe-Charles (1666), Cécile (1668), Pierre (1670), Marie-Madeleine (1673), Marguerite (1676) et Isabelle Élisabeth (1679). La famille Melanson … Voir la suite

Amherst
– Mise à mort de Beaubassin par l’administration française

Les marais Tantramar

Beaubassin, près de la ville actuelle d’Amherst en Nouvelle-Écosse, est la première et la plus importante colonie de l’isthme de Chignectou reliant, antérieurement à 1713, le Canada et l’Acadie (avant de devenir la Nouvelle-Écosse). À l’époque la région entière, délimitée par les marais salins Tantramar le long de la rivière Mésagouèche (signifiant rivière vaseuse dans … Voir la suite