Nantes
– La Louisiane n’allait pas forcément de soi

Eglise Saint-Martin de Chantenay

De l’automne 1775 au printemps 1776, Nantes vit arriver à son tour le plus grand rassemblement de réfugiés acadiens en France (près de 1400 personnes). Après l’échec de la colonie du Poitou chère au marquis de Pérusse des Cars, les Acadiens n’avaient pas eu le choix. Nantes était l’étape préalable à leur émigration outremer, même … Voir la suite

Châtellerault
– Voyage en Poitou dans l’histoire du peuple acadien

C’est une stèle commémorative discrète installée au bord de la Vienne, promenade des Acadiens, à Châtellerault. Elle rappelle qu’au printemps 1774, 972 réfugiés acadiens avaient débarqué à cet endroit afin de rejoindre la colonie agricole du marquis de Pérusse des Cars. Les Acadiens, chassés de leur Acadie natale, venaient en Poitou sur une terre de … Voir la suite

Belle-Ile-en-Mer
– La mémoire acadienne est bien vivante

L’événement était hautement symbolique et montrait avec éclat que la mémoire acadienne de Belle-Ile-en-Mer est bien vivante. Le 11 juin 2016, Belle-Ile-en-Mer commémorait le 250ème anniversaire de l’installation de 78 familles de réfugiés acadiens (363 personnes) réparties dans 40 villages des quatre paroisses de Le Palais, Bangor, Locmaria et Sauzon. En présence d’une importante délégation … Voir la suite

Saint-Malo
– Le grand rassemblement de l’estuaire de la Rance

A partir de novembre 1758, la ville de Saint-Malo, la cité corsaire, et ses villages voisins, proches de l’estuaire de la Rance, ont joué un rôle majeur dans l’accueil des Acadiens réfugiés en France. Certes, les réfugiés acadiens, provenant en majorité de l’ile Saint-Jean (actuelle Ile-du-Prince-Edouard), ont aussi débarqué dans plusieurs autres ports de l’Atlantique … Voir la suite

mi, felis venenatis id ut Praesent ut