Hillsborough
– Résistance acharnée sur la rivière Petitcodiac

La rivière Petitcodiac s’écoule au Nouveau-Brunswick vers le sud-est et traverse la ville de Moncton en prenant la forme du coude d’un bras à demi plié, avant de se jeter dans la baie de Chipoudy. Ses marées peuvent atteindre une hauteur impressionnante de neuf mètres, en découvrant à marée basse de vastes étendues de marais. … Voir la suite

Saint-Jean
– Un lieu hautement stratégique

Située à l’embouchure de la rivière Saint-Jean, la ville de Saint-Jean (68000 habitants) est réputée pour ses chutes réversibles dues aux fortes marées de la baie de Fundy qui inversent le cours de la rivière. Mais l’histoire du site est tout aussi remarquable. A la limite ouest du port de Saint-Jean, sur la rive sud … Voir la suite

Memramcook
– Le berceau de la Nouvelle Acadie

Formé en 1995 par la fusion du village de Saint-Joseph et de plusieurs hameaux voisins, le village de Memramcook s’étend des deux côtés de la rivière Memramcook et sur la rive est du cours inférieur de la rivière Petitcodiac, jusqu’à la pointe de Beaumont (carte ci-dessous). Au 18e siècle, ce territoire agricole a connu une … Voir la suite

Shediac
– Une voie de ravitaillement stratégique méconnue

La ligne de séparation entre le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Ecosse se situe sur l’isthme de Chignectou, entre la baie verte et le bassin de Cumberland. Sa partie ouest est formée par la rivière Mésagouèche (Missaguash River) qui se jette dans le bassin de Cumberland. Fin août 1751, les Français venaient de construire le fort Beauséjour, … Voir la suite

Miramichi
– Le camp de l’Espérance déçue

La ville de Miramichi (17500 habitants) est située à l’embouchure de la rivière Miramichi, en aval du confluent des rivières Miramichi Sud-Ouest et Nord-Ouest, dans le comté de Northumberland. L’espace boisé en forme de triangle au confluent des deux rivières, nommé “pointe Wilsons”, et l’île Beaubears qui lui fait face constituent depuis 1930 Le lieu … Voir la suite

Moncton
– Les colons oubliés au coude de la rivière

L’histoire a longtemps retenu que les premiers habitants de Moncton, la plus grande ville du Nouveau-Brunswick (72000 habitants), étaient des colons d’origine allemande arrivés de Pennsylvanie en 1766. Ils s’étaient installés à un endroit qu’ils appelaient The Bend (Le Coude). C’était oublier un peu vite que des familles acadiennes occupaient cet endroit dès les années … Voir la suite

Fredericton
– Fin tragique à la Pointe Sainte-Anne

Dès le mois de mai 1783, à la fin de la guerre d’indépendance américaine, des milliers de Loyalistes américains s’établirent sur les rives de la rivière Saint-Jean, de son embouchure à Woodstock. Certains d’entre eux fondèrent un village à la Pointe Sainte-Anne où se trouvaient encore des colons acadiens qui, faute de titre de propriété, … Voir la suite

Caraquet
– Deux groupes fondateurs profondément divisés

La ville de Caraquet, constituée en 1961, s’étire sur 13 km le long de la rive sud de la baie des Chaleurs, entre les villages de Bertrand, à l’ouest, et de Bas-Caraquet, à l’est. La grande homogénéité linguistique de sa population, presque entièrement de langue maternelle française, remonte à une date clé de la fondation de … Voir la suite

Bathurst
– A Nepisiguit les corsaires font l’histoire

Située au fond de la baie de Nepisiguit, la ville de Bathurst fut ainsi baptisée en 1826 en l’honneur du comte Henry Bathurst, secrétaire d’état à la guerre et aux colonies dans le gouvernement britannique. A cette date, les colons anglophones, déjà majoritaires, avaient pu imposer leur choix. Ils n’étaient pourtant pas les premiers colons … Voir la suite

quis suscipit mi, dictum vulputate, libero at nec risus